AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Annexe 3 : Factions

Aller en bas 
AuteurMessage
La Force
Admin
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 30/08/2018

MessageSujet: Annexe 3 : Factions   Mar 2 Oct - 16:30

img


Les origines exactes de l'alliance rebelle sont assez mystérieuses mais toutes les sources s'accordent à dire qu'elle fut créée  vers l'an -2 par Bail Organa, Garm Bel Iblis et Mon Mothma. Mais il se murmure également que des Jedi exilés de l'ancienne république auraient aussi pris une part active...

Rassemblant toutes les petites cellules de résistance éparpillées aux quatre coin de la galaxie, l'Alliance a progressivement gagnée de nombreux partisans. Dans la globalité, l'essentiel des effectifs de la rébellion est constituée de volontaires civils ou d'anciens soldat impériaux ayant désertés... Mais aussi différents que soient les horizons dont chaque soldat rebelle provient, tous nourrissent une rancune farouche contre le régime en place pour différentes raisons plus ou moins tragiques. Ironiquement, c'est l'Empire qui est le meilleur des recruteurs pour l'Alliance Rebelle. Les monstruosités perpétrés par les Légions de Palpatine laissent dans leurs sillages des survivants plein de rancoeur n'ayant parfois plus rien à perdre.

Avec un effectif réduit et peu de matériel, les rebelles ont souvent perpétré  des actions de sabotage ou de vols d'équipement cruciaux, espérant affaiblir la machine impériale doucement mais surement. Et chaque succès se faisait souvent au prix de la vie de nombreux soldats courageux...

Après de nombreuses années de lutte inégale face à une armée impériale supérieure en nombre et en technologie, les rebelles ont finalement réussis à éliminer du même coup l'Empereur Palpatine et la seconde Etoile de la mort après une lutte acharnée au dessus de la lune forestière d'Endor.

Bien que sujette à une certaine désorganisation du fait des motivations, des moeurs et des idéaux des gens qui la compose, l'Alliance Rebelle peut compter sur des grands noms qui permettent à tout le monde se rallier à eux d'une manière ou d'une autre. Ainsi des hommes et des femmes sortent du lot. Leïa Organa, Mon Mothma et l'Amiral Ackbar sont ainsi des commandants adulés et respectés dans les rangs de l'Alliance.

L'Alliance Rebelle sait tirer parti du meilleur de ses membres qui la composent. Leur force fait encore aujourd'hui peine à voir face au Monstre Impérial, mais l'intelligence et l'audace leur permet de rivaliser. Ainsi, l'escadron Rogue peut aisément être mis en avant. Ralliant les meilleurs pilotes de tout horizon, cet escadrille d'as frappe où l'ennemi s'y attend le moins pour mieux l'amputer. C'est ainsi que les Rebelles se battent. Avec une témérité zélée, usant de guérilla et comptant sur le courage incroyable des membres qui composent cette insurrection galactique.

Durant la guerre Civile galactique, être pilote parmi les forces Rebelles pouvait aisément être pris pour de l'inconscience. Néanmoins si une unité devait porter la palme en matière d'héroïsme et d'inconscience, c'est bien l'escadron Rogue et les têtes brûlées qui le composaient.
Constitué après la très coûteuse bataille de Yavin, l'escadron s'est de suite voué à devenir une force spatiale d'élite composé des pilotes les plus doués et les plus courageux de la rébellion.

Véritable hantise pour les pilotes de la marine Impériale, l'escadron Rogue s'est illustré un nombre incalculable de fois au travers de la galaxie, renversant bien souvent à eux seul le cours de certain conflit.
Agissant quand et comme on ne les attendait pas, ces pilotes d'élites ont systématiquement nuit aux forces de l'Empire au point de faire naître chez l'oppresseur une véritable paranoïa. De part leurs coups d'éclats et leur audace, les membres de l'escadron Rogue ont bien fait comprendre à l'Empire qu'aucun vol, aucune patrouille, aucun convoi n'était à l'abri d'une attaque.

Hélas, le prestige de l'escadron a un prix. Celui de la vie de nombreux pilotes. En effet si l'escadron peut se vanter d'être l'un des plus performants en mission, il possède aussi de funestes records en terme d'ailiers perdus en mission.

Exterminé 24 ans plus tôt, l'ordre Jedi a complètement disparu de la galaxie. Ses membres ont été méthodiquement abbatus par Vador et ses séides... Et son savoir ancien fut détruit en même temps que le grand temple Jedi de Coruscant. Pour beaucoup de jeunes nés après la grande purge, les chevaliers Jedi ne sont qu'une histoire à dormir debout que l'on se raconte au coin du feu...

Cependant, l'espoir de voir renaître cette confrérie de garants de la paix subsiste toujours. Dernier détenteur du savoir Jedi, Luke Skywalker a activement travaillé à la résurrection de son ordre en écumant la galaxie à la recherche des documents ayant échappé à la purge orchestrée par Palpatine.

Mais former des Jedi n'est pas une mince affaire et le jeune homme a conscience que la route est encore longue avant de parvenir à ses fins. Localiser ses pairs n'est pas une mince affaire et il lui faudra encore beaucoup de moyens et d'effectifs s'il veut rendre à l'ordre ne serait-ce qu'une fraction de sa splendeur d'antan.

Actuellement stationné sur un croiseur Mon Calamari du nom d'Esperance, Luke voyage dans la galaxie à la recherche de personnes sensibles à la force. Il est entouré d'une très petite équipe d'instructeur recrutés par ses soins, pour la plupart d'anciens apprentis Jedi de l'ancienne république ayant échappés à l'inquisition impériale.


Dernière édition par La Force le Mer 7 Nov - 16:46, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Force
Admin
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 30/08/2018

MessageSujet: Re: Annexe 3 : Factions   Jeu 1 Nov - 16:01

img


L'Empire Galactique est une gigantesque institution totalitaire étalé au travers de galaxie. C'est sur l'ordre, la sécurité et la discipline que se fondent les principes de l'Empire mis en place par Palpatine. Ainsi, sous l'Empire l'originalité n'a pas sa place. Seule la rigueur, la minutie et la perfection dans l'acte sont salués. Les éléments les plus forts peuvent se hisser plus haut dans la hiérarchie, les éléments les plus faibles sont au mieux piétinés.
Il n'y, dans l'organisation Impériale, que peu de place pour les considérations éthiques. Les règles sont les règles et le cas par cas n'existe pas. Qui plus est, l'Empire se veut clairement raciste, n'hésitant jamais à brimer les populations non humaines. Moins une race possède de point commun avec l'humanité, plus elle a de chance d'être sèchement traitée.

Symbole de l'Empire et de ce qu'il représente, les Stormtroopers sont des soldats d'élite qui forment une véritable marée que rien ne peut arrêter. À l'instar de toute l'idéologie de l'Empire, ces troupes sont standardisés au possible afin que personne ne ressorte véritable du rang. Pour un civil, il est impossible de distinguer un Stormtrooper d'un autre. Ils sont le visage de l'empire. Froid. Déshumanisé. Des agents officiellement déployés pour la paix et la sécurité mais qui sont formés et préparer à exécuter les pires horreurs sous le simple ordre d'un supérieur. Car sous l'empire, les gens doivent agir aveuglément. Agissant autant comme fantassin lors des guerres qu'en tant que force de police locale, ils font régner avec poigne la justice selon l'Empereur. Virtuellement, le nombre de Trooper est supposé être quasi infini.
Tous les jours, des milliers d'entre eux meurent, et sont remplacés avec une facilité déconcertante. En effet, implantés un peu partout dans les mondes, les académies militaires impériales permettent de recruter sans arrêt de nouvelles têtes. Initialement, celles et ceux qui rejoignent les Forces Impériales le font rarement par loyauté mais plus par ambition ou par nécessite, ce qui explique le taux relativement élevé de désertion. Qui plus est, les soldats, quels qu'ils soient, en arrivent rapidement à comprendre qu'ils ne valent strictement rien aux yeux de leur hiérarchie. Ils sont déshumanisé. Leur nom remplacé par des identification. Rien de plus, rien de moins.

Difficilement égalable sur terre, l'Empire est tout aussi puissant dans les airs et dans l'espace. Capable de déployer des armadas de Star Destroyer, la supériorité de ce monstre galactique n'est plus à démontrer.
Néanmoins cette surpuissance est à relativiser, les chasseurs stellaires de l'Empire étant tout à fait médiocre, une simple escadre de X-Wing peut rapidement devenir une menace mortelle pour un Destroyer.

Bien qu'au plus bas de l'échelle les Impériaux tendent à tous se fondre dans le même moule, cette tendance se dissipe progressivement à mesure que l'on monte dans la hiérarchie. Ainsi, les officiers ont, par exemple, le droit d'utiliser un nom et ont de plus en plus de privilège à mesure qu'ils montent les échelons. Ces échelons sont, pour la plupart, rempli de gens influents. Des aristocrates de chaque planète sont ainsi le plus souvent des Moffs ou des officiers de haut rangs.
Dans ces sphères, les querelles intestines sont courantes, à condition de ne pas dépasser les bornes. Tout est bon pour attirer l'attention et gagner encore en prestige. Ainsi, il n'est pas que des Moffs se montrent particulièrement cruels envers les populations, ou qu'un Amiral un peu trop ambitieux se retrouver piégé dans une embuscade en ayant essayé de réaliser un fait d'arme au travers d'une action trop audacieuse. Ironiquement, le pire ennemi de l'Empire a toujours été l'Empire lui même.

Depuis la mort de Palpatine, rien n'a véritablement changé. Les dignitaires cherchent toujours plus de pouvoir et d'influence aux dépens des autres. Des factions rivales mais supposément alliées coexistent au sein d'un empire plus divisé que jamais. Néanmoins il suffirait de peu de chose pour rallier tout le monde. Et des gens y travaillent déjà.


Conçu dans le simple but de traquer et détruire les jedi ayant pu réchapper à l'ordre 66, l'Inquisitorius était un petit ordre d'utilisateur de la Force versés dans le côté obscur. Contrairement aux Siths, les membres de l'inquisition n'étaient pas soumis à la règle des deux. L'ordre pouvait donc regrouper un nombre relativement importants d'inquisiteurs. Moins puissants que les Siths à qui ils obéissaient aveuglément, ces serviteurs de l'ombre furent mis dès leur création sous les ordres de Vador afin de purger définitivement la galaxie de tous les jedi.
Contrairement aux Siths, leur formation dans le côté obscur de la force avait des limites, se focalisant essentiellement sur l'appui de la force pour maîtriser le sabre ainsi que les rudiments de la magie Sith pour attaquer l'esprit des gens qu'ils souhaitaient faire parler.
L'inquisition a principalement brillé de part sa cruauté et sa violence. Génocidaires et tortionnaires, ils ont malgré eux contribué à soulever les peuples. Dans les rangs de l'Inquisitorius, on comptait bon nombre d'être sensibles à la force ayant échappé au massacre systématique des populations dotés de tels pouvoirs, ainsi que des Jedi Noirs qui faisaient souvent office de leader. Jerec fut probablement l'un des Inquisiteurs les plus influents.

Mise officiellement en service dès le début de la guerre des Clones, la 501ième est la première unité de Clones à faire son Baptême du feu durant la guerre en participant à la bataille de Géonosis. La combativité et l'excellence de la Légion alerta de suite le Chancelier Palpatine.
Au fil de la guerre des Clones, la 501ième fut régulièrement mise sur le devant des zones de conflit, suivant presque toujours le Général Kenobi et son Padawan. De bataille en bataille, elle créa sa propre légende.

Quand l'ordre 66 est donné, c'est la 501ième, guidé par Dark Vador qui entre dans le temple de Corruscant afin d'y perpétrer le massacre des jeunes apprentis qui s'y trouvaient.
La Légion accompagnera finalement Vador partout où il ira, obtenant rapidement le surnom de « Vador Fist. »
De tous les bataillons de clone – excepté les unités de chocs – la 501 est probablement l'une des legions les plus employés. Elle s'illustre à de nombreuses reprises matant plusieurs rebellions en versant bien souvent beaucoup plus de sang qu'il ne l'aurait fallu.
Sous les ordres de Vador, elle était un véritable engin de mort, et un formidable outil de guerre ainsi que de propagande. Néanmoins, après Yavin puis Endor, amputée par les pertes subies, la 501ième fut dissoute.

Sous les ordres du grand Amiral Thrawn, elle fut finalement réhabilité pour sa force symbolique et l'aura qu'elle avait dans le cœur des Impériaux. Néanmoins, sous les ordres de Thrawn, l'adhésion à cette Legion devint purement méritocratique, ainsi aliens et humains purent la rejoindre.


Contrairement à ce que leur nom laisse entendre, les Jedi noirs ne sont pas forcément des jedi ayant tourné le dos à la lumière et qui ont sombré dans l'obscurité. Si ce fut un temps le cas, le terme est aujourd'hui une appellation très générique si bien qu'on nomme actuellement Jedi Noir toute personne sensible à la force manipulant le côté obscur et n'étant pas directement affilié à un autre ordre ou groupe.
Servant du côté obscur, les Jedi Noirs qui ont pu vivre sous l'Empire de Palpatine ont, pour certain, aussi été victime de la purge. En effet, Dark Sidious a toujours fait en sorte d'éliminer les gens pouvant représenter une menace à ses yeux et sur qui il ne pourrait avoir aucun contrôle. Ainsi, les Jedi Noirs refusant de se ranger sous ses ordres furent aussi méticuleusement massacrés que les autres sensibles à la Force. L'inquisition Impériale avait d'ailleurs pour but d'exterminer ces renégats, qui, bien que manipulateurs du côté obscur, étaient accusés d'hérésie par le tout puissant Empereur.

Ainsi, il ne reste au travers de la galaxie que ceux ayant fait vœux d'allégeance envers l'Empereur. Les plus puissants d'entre eux furent placés à des postes clés et prestigieux pour amoindrir leurs ambitions et les risques de trahisons tandis que les autres étaient utilisés au gré de leurs capacités.
Avoir ainsi des Jedi Noirs sous ses ordres était un moyen pour Palpatine de contourner légèrement la règle des Deux instaurés par les Siths.
Les Jedi Noirs intégrèrent ainsi les rangs de l'empire. Certain comme Moffs, d'autres comme officiers à la tête de troupe de choc, mais le plus gros d'entre eux étaient intégrés à l'Inquisition où la formation bridait leur pouvoir en ne focalisant l'apprentissage que sur un minimum de domaine, le tout afin d'encore une fois empêcher un soulèvement.

De toute les Jedi Noirs sous l'égide Impériale, deux castes sortirent principalement du lot :

• Les Mains de l'Empereur :

Il s'agissait d'enfants particulièrement sensibles à la Force ayant été arraché à leurs familles afin d'être formés. L'entraînement mêlait un apprentissage sommaire de la Force, visant exclusivement à décupler les compétences d'épéïstes ainsi qu'un entraînement impériale militaire rigoureux égalant celui qu'on pouvait faire subir aux troupes de choc et aux espions. Déjà très jeunes, ces enfants étaient brimés, brisés et battus afin de les rendre durs aux maux. L'Empereur profitait aussi de leurs faiblesses pour s'insinuer dans leurs pensées et littéralement les tenir sous son joug au poing qu'au terme de leur entraînement, une connexion mentale existait entre Dark Sidious et les Mains de l'Empereur. Les Mains étaient persuadées d'être uniques afin d'éviter que la jalousie et les rivalités ne viennent faire dérailler ces prodigieux guerriers, assassins et espions qu'étaient les Mains de l'Empereur. Et bien entendu, leur apprentissage était sévèrement régulé afin qu'elles n'atteignent pas leur plein potentiel afin de ne jamais représenter de menace.

• L'élite du côté obscur :

Véritable fantasme que Sidious avait pris soin de consigner dans ses recueils du savoir Obscur, l'Elite du côté obscur est un projet de l'Empereur visant à regrouper les sept meilleurs Jedi Noirs dont il disposait afin de s'approprier leurs volontés et d'en faire de véritable pantins pétris de puissance soumis à ses moindres décisions.

Autorisé à consulter le Compendium de Dark Sidious, Jerek alors Grand Inquisiteur fut de suite séduit par cette idée qu'il souhaitait s'approprier. Néanmoins, le Seigneur Noir des Siths vit clair dans le jeu de son sous-fifre. Il lui interdit de consulter davantage son Compendium mais l'idée avait germé dans l'esprit du Jedi Noir.

Cherchant à singer ce qu'il y avait lu sans pour autant être capable d'égaler un pareil rituel, Jerek recruta au travers de la galaxie plusieurs Jedi Noirs avec lesquels il comptait mettre au point un plan funeste. Accueillant à bord du Vengeance I ( un prototype de Super StarDestroyer ) les six autres Jedi Noirs qu'il commandait, Jerek s'assura de la loyauté de tous en leur partageant ses plans.
Les 7 Jedis Noirs cherchaient ainsi à retrouver la Vallée des Jedis, un ancien champs de bataille où s'étaient opposés les forces Obscures aux croisés de la Lumière. L'endroit regorgeant d'énergie que le Jedi Noir souhaitait s'approprier, Jerec aurait ainsi pu devenir l'homme le plus puissant de la Galaxie depuis la mort de l'Empereur. Il fut stoppé par Kyle Katarn, qui décima ses sbires un à un et chassa Jerec loin de la planète privant Jerec de son sacre.


Dernière édition par La Force le Mer 7 Nov - 17:36, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Force
Admin
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 30/08/2018

MessageSujet: Re: Annexe 3 : Factions   Jeu 1 Nov - 16:01

img



Depuis des millénaires, l'univers est truffés de gens à la moralité plus que douteuses capables de faire subir tout et n'importe quoi à son prochain pour satisfaire des ambitions. Ainsi, au travers de l'univers il est commun de croiser bon nombre de crapules. D'autant que les temps qui courent ne sont plutôt difficiles et que le crime est supposément un moyen rapide et efficace de se faire des crédits.
C'est ainsi que les empires criminels se sont fondés. Sur le besoin des moins riches. Du plus raffinés des membres de la pègre au plus crapuleux des pirates, tous agissent pour leur propre profit, semant la mort et la désolation derrière eux s'ils le faut. C'est en surfant sur cette facilité que les grands consortiums criminels se sont formés.

Qu'importe la zone, on trouve toujours des criminels. Des criminels riches, puissants, se cachant dans les hautes sphères politiques des planètes du noyau, des criminels plus farouches et violent attaquant les cargos de fret sur les voies commerciales, des voleurs de renom agissant sur commande, des tueurs en série solitaire. On trouve de tout dans le milieu du crime, néanmoins quelques factions sortent du lot.
Loin des gangs régionaux, certaines corporation criminelles s'étalent sur plusieurs secteurs galactiques complet. C'est le cas du Soleil Noir, littéralement implanté aux quatre coin de la galaxie, ainsi que les Hutts et leurs atroces manigances qui ont tendance à préférer les mondes de la bordure extérieur et médiane.



Le Cartel des Hutts est une confrérie criminelle surpuissante dont la direction et les plus hautes sphères sont exclusivement sous le contrôle des Hutts. Chaque Hutt représente un clan, chacun variant en puissance et en poids politique dans leur organisation. Tous essayent de s'entendre pour que la machinerie de leur Cartel fonctionne dans un sens commun dans un jeu pseudo-politique basé sur la trahison, les alliances de circonstance et autres chantages.

Implantés principalement dans la région du Noyau sur Nal Hutta et ses lunes, les Hutts ont tendance à s'étendre vers la Bordure Extérieur, là où la Loi Impériale est la moins forte.

Grand adepte du luxe et des mets exotiques, les Hutts dirigent leurs empires respectifs depuis des forteresses exotiques où ils organisent des banquets exotiques et somptueux. Bien que repoussants aux yeux des autres races, les Hutts ont un goût pour le raffinement, certains étant littéralement prêt à tuer pour profiter de spécialités culturelles des planètes les plus lointaines. Ces limaces gloutonnes et perverses peuvent se vanter de savoir recevoir. Et c'est probablement l'une des raisons qui leur permet d'être aussi puissants.

En effet, les Hutt étant presque impotents, leurs empires du crime sont fondés sur les actes des gens qu'ils emploient. Loin d'être racistes, il s'entourent des crapules des quatre coins de la galaxie qu'ils fidélisent à grand coup de pot de vin et en leur garantissant le plein accès à leurs somptueuses réceptions où l'alcool, la musique et les danses lascives des plus belles créatures de l'univers.
En échange, leurs hommes de main leur sont particulièrement loyaux.

Présents dans le monde des jeux d'argent clandestins, les paris illégaux, les courses illicites ainsi que la prostitution et les trafics, les Hutts font régner une forme de loi cruelle mais étonnement juste. En effet, si leurs crimes sont bien souvent abjectes, les Hutts garantissent aux gens sous leur influence une certaine assurance quant aux paris et aux affaires qu'ils mènent. Ainsi, si deux personnes parient dans un établissement sous l'égide des Hutt le perdant a tout intérêt à honorer sa dette sans quoi le gagnant peut aller s'en plaindre aux Hutts qui iront forcer le perdant à payer...
Néanmoins, cette pseudo justice s'efface vite quand l'un des parieurs est un Hutt justement...

Autour d'eux, les plus fines gâchettes de la galaxie gravitent. Et quand ça ne suffit pas, l'argent des Hutts permets de recruter des chasseurs de primes et des contrebandiers.


Véritable gangrène intersidérale, le Soleil Noir est probablement l'organisation criminelle la plus étendue au sein de la galaxie. Comptant dans ses reins des membres de toutes les strates de la sociétés, cette gigantesque machine criminelle a su infester tous les camps et ce depuis des siècles.
Durant l'ère Impériale, le prince Xizor, grand dirigeant de l'organisation tentaculaire avait des relations privilégiées avec l'Empereur Palpatine.
Ce dernier connaissait les dangers de se mettre à dos une pègre aussi influente. De plus, il avait bien conscience que certains de ses Moffs les plus réputés étaient en réalité à la solde de Xizor. Durant plusieurs années, Sidious s'efforça de mettre son apprenti, le Seigneur Vador, en compétition systématique avec le Prince, jusqu'à l'anéantissement de ce dernier.

Quand Vador finit par le vaincre, le Soleil Noir connu l'un de ses pires revers qui engendra des guerres intestines. Ainsi, il n'y eut plus aucune coopération à l'intérieur même de l'organisation, chacun essayant de prendre le contrôle de la confédération criminelle à ses propres fins. Incapables de trouver de leader ( ceux qui semblaient légitimes étant régulièrement abattus soit par d'autres dirigeants ambitieux soit par les assassins de l'Empire pour faire perdurer le chaos ) l'influence du Soleil Noir déclina progressivement.
D'autres organisations en profitèrent pour reprendre des territoires, et l'Empire pu progressivement commencer à reprendre son monopole de la galaxie.
Néanmoins, même amputé, le Soleil Noir reste une organisation dangereuse et puissante. Son déclin ne se fait d'ailleurs pas sans heurt puisque les querelles intestine et les attaques des autres groupes criminels amènent à des règlements de compte particulièrement sanglants. De ces guerres intestines émergèrent alors une seconde faction : La Nébuleuse Noire.

Le Soleil Noir perdure mais est sur le déclin. Diriger le groupe s'avère difficile, trahison, intrigue et manigance amenant les chefs à se succéder, tandis que la Nebuleuse Noir avale progressivement les territoires du gang initial.


Dernière édition par La Force le Mer 7 Nov - 18:17, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Force
Admin
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 30/08/2018

MessageSujet: Re: Annexe 3 : Factions   Jeu 1 Nov - 16:01

img



Enfin, il y a dans la galaxie des gens qui souhaitent ardemment à rester neutre, à leur manière tout du moins. La Guerre Civile ne les intéresse pas vraiment, leurs propres intérêts comptant avant tout. Et rejoindre de manière officielle un syndicat du crime n'est pas quelque chose de spécialement intéressant à leurs yeux non plus.
Neutre en tout points, il leur arrive bien entendu de participer pour un camps ou l'autre, non pas par allégeance ou par loyauté mais simplement pour leurs propres profits. Ou par obligation professionnelles.
Ainsi, on retrouve au travers de la galaxie toute un panel de profil de personne ayant pour seul camps le leur.

Qu'ils soient des rebuts rejetés par l'empire et refusé par les Rebelles, de simples civils faisant leurs affaires en espérant éviter les problèmes ou justement des chercheurs d'ennuis professionnels, les « Indépendants » sont nombreux au travers de la galaxie.

On retrouve bien entendu les civils les plus simples, du bas de l'échelle social jusqu'au sommet de la pyramide aristocratique, la neutralité étant en tant de guerre une forme de pacifisme ( ou de lâcheté, aux yeux de certains. )
Quelques rares planètes demeurent d'ailleurs parfaitement neutres. Les plus éloignées des mondes du noyau, ou les moins intéressantes d'un point de vu stratégique par exemple.

Parmi les Indépendants, deux groupes sortent évidement du lot :

Les Contrebandiers. Canailles intergalactique sans attaches particulières, ils louent leurs vaisseaux pour tout et n'importe quoi, tant que le prix est le bon. Professionnels du commerce illicite et des transports de biens, ils vivotent comme ils peuvent, passant de cantina en cantina pour dégoter des contrats et des bons plans. Les Contrebandiers travaillent régulièrement pour les grands groupes du crime organisé, tout en prenant grand soin de ne pas trop s'impliquer. Il leur arrive aussi parfois, contre une bonne somme d'argent de travailler pour l'Alliance Rebelle. L'Empire fait plus rarement appel à ce genre de canaille, mais il n'est pas improbable de voir des matériaux rares être transporté par des malotrus grassement payé par les Impériaux.

Les Chasseurs de Primes sont aussi des indépendants. Regroupé dans une Guilde Stellaire aux règles strictes, les Chasseurs de Primes peuvent être mandaté par n'importe qui, sans réelle allégeance. Chaque fait d'arme, chaque chasse et chaque prime sont méticuleusement enregistrés, permettant ainsi de lister les chasseurs du plus mauvais au plus prolifique. Ainsi, il existe une rivalité très brutale entre les différents membres de la Guilde. Les primes peuvent être données individuellement à un chasseur pour qu'il chasse seul, mais les meilleures sont les primes ouvertes sur des grandes têtes célèbres. Dans ces cas là, tous les chasseurs tentent de mettre le grappin sur une proie, n'hésitant jamais à saboter les tentatives de leurs rivaux voire à les tuer si l'occasion se présente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Annexe 3 : Factions   

Revenir en haut Aller en bas
 
Annexe 3 : Factions
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelles factions pour infinity choisseriez vous?
» Annexe: L'OCP (Archives)
» Annexe de l'Hôpital
» Factions Saga
» Demandes de Job Annexe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Legends RPG :: Accueil :: Règlement et contexte :: Annexes-
Sauter vers: