AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Rayn Aldmar

Aller en bas 
AuteurMessage
Rayn Aldmar

avatar

Masculin
Planète d'Origine : Dantooine
Situation Familiale : Célibataire
Métier/occupation : Pilote Impérial (lieutenant)
Messages : 13
Date d'inscription : 05/12/2018

MessageSujet: Rayn Aldmar   Mer 5 Déc - 10:48

img
Rayn Aldmar

"Le moteur est le cœur d'un chasseur mais le pilote est son âme"
avatar
Identité

Les Bases
+ Nom : Aldmar
+ Prénom :  Rayn
+ Surnom : Rayn c’est déjà bien assez court non ?
+ Age :  25 ans
+ Lieu de naissance : Dantooine
+ Lieu de résidence : Variable, en général un Destroyer impérial
+ Situation familiale : Célibataire
+ Groupe : Empire
+ Emploi : Pilote (lieutenant)


Signes Particuliers
Ce qui frappe de suite avec  Rayn c’est sa taille. Ce colosse d’1m85 suffit parfois par sa seule présence à faire cesser une dispute grâce à l’aspect intimidant de sa carrure. Il est à noter qu’il ne part jamais en mission sans jeter un œil à l’holo de sa sœur. Un petit rituel qui le motive à partir au combat et l’aide à donner le meilleur de lui-même.
Informations complémentaires
 Rayn est un bon  pilote : peut-être pas le meilleur de tous, mais suffisamment adroit pour avoir survécu à de nombreuses batailles. Il dispose d'une bonne expérience et à acquis ses galons de lieutenant grâce à ses bons états de service.


En Détails

icon
Psychologie
Malgré sa grande taille qui le fait parfois pour une brute mal dégrossie, tous ceux qui connaissent bien Rayn savent qu’il n’en est rien. Sa bienveillance naturelle fait qu’il n’abuse jamais de sa force physique, raison pour laquelle il préfère régler ses comptes aux commandes d’un TIE qu’avec ses muscles. C'est un homme réservé qui parle peu.

Malgré sa gentillesse et son tempérament assez doux, Rayn n’en reste pas moins un soldat  dévoué convaincu des bienfaits de l’Empire. Ce n’est pas un mauvais bougre, et peut-être aurait-il pu être un soldat rebelle de grande valeur si son existence avait été différente… Mais à ses yeux, c’est l’Empire qui l’a tiré de la vie misérable qu’il avait sur Dantooine et il est persuadé de lutter pour un régime juste.  Il combat avec ardeur et détermination, notamment face aux forces de l’Alliance Rebelle qu’il considère comme des terroristes.

En tant qu’humain élevé sur une planète à très forte majorité humaine,  la politique xénophobe impériale a plutôt bien pris sur lui. Ses années à l’académie ont fortement participé à son endoctrinement, et à l’instar de nombreux impériaux, il considère les non-humains comme une race inférieure. Cependant, son caractère plutôt placide et tranquille fait qu’il ne commettra ou ne cautionnera pas d’actes de violence ou de barbarie à l’encontre d’un alien : ce n’est en rien un fanatique sanguinaire. Mais il éprouve une certaine hostilité à l’égard des non-humains : dans une négociation ou un litige, il ne leur donnera jamais raison.
icon
Biographie


Chapitre 1 : Vie à la ferme

On dit que quitter la campagne c’est s’éloigner d’une partie de soi-même… Le discours typique d’un bourgeois de Coruscant qui va de temps en temps en vacances sur des planètes agricoles. Pour ma part, j’ai l’impression de m’être réellement découvert lorsque j’ai quitté la ferme familiale.

La vie sur Dantooine n’a jamais été synonyme de bonheur ou d’accomplissement pour moi. Tout ne passait que par le travail de la ferme : que l’on aime ou pas.  Et autant vous dire qu’un grand gaillard comme moi était souvent mis à rude contribution… Et si la nature m’avait doté de tout ce qu’il fallait pour les tâches manuelles, ce n’était certainement pas le cas de ma sœur Anya, de trois ans ma cadette.

Depuis le plus jeune âge, elle avait montré peu d’intérêt pour le travail de force et préférait  se plonger dans la lecture et le savoir. Cela avait tendance à plonger mes parents dans un profond désarroi : c’était des gens simples qui n’avaient reçus qu’une formation scolaire assez basique : de ce fait, ils juraient surtout par le travail manuel et n’accordaient que peu d’importance aux bagages culturels pourtant de plus en plus impressionnant de ma sœur.

Pour ma part, je ne gouttais guère non plus à la vie à la ferme : je m’acquittais des travaux pénibles que l’on me  demandait mais sans y prendre  beaucoup de plaisir. J’étais bien plus heureux lorsque venait le moment de conduire  les engins agricoles et surtout lorsque j’allais débusquer les chiens kath un peu trop téméraires qui risquaient de s’attaquer au bétail à bord de mon T-16. J’étais alors persuadé qu’il en irait toujours ainsi : la vie sur Dantooine semblait être un cycle d’éternel recommencement que rien ne venait ni ne viendrait jamais perturber.

J’avais 17 ans alors que le drame survint. Mon père et ma mère étaient sortis pour s’occuper du bétail comme tous les matins. Ils ne rentrèrent jamais. Leurs cadavres déchiquetés et ceux de nos bêtes avaient été retrouvés quelques heures après par des voisins. J’étais anéanti…  Nous avions toujours vécu avec nos parents et travaillés ensembles. Leur disparition laissait un énorme vide. Je m’étais longtemps senti coupable : c’était mon rôle de chasser les meutes de Kath.  Je n’avais peut-être pas été assez attentif  lors de mon dernier vol. Mais Anya m’avait toujours soutenu que je n’y étais pour rien : selon elle, même un droïde n’aurait pas pu débusquer parfaitement des animaux se dissimulant dans des cachettes...

Chapitre 2 : Changer de vie

Nous étions désormais seul, et je me retrouvais à gérer une exploitation qui nécessitait autrefois le travail de quatre personnes : malgré toute ma bonne volonté et des journées à rallonge je n’y arrivais pas. Nous étions condamnés à la faillite dans quelques mois tout au plus… Je ne savais plus quoi faire.
Par chance, une conversation avec un voisin m'avait mis sur le chemin d'une solution :

- Comme jte l'dis gamin l'Empire recrute des trouffions pour leur armée ! C'est un bon plan pour un ptit jeune comme toi : il leur faut du sang neuf.

- Du sang neuf ? Pourquoi un tel besoin de soldats ?

- Ben parce qu'il faut surveiller toute la galaxie ! Et pis ça se dit que c'est le bazar en ce moment. Une histoire de rebelle, je sais plus quoi... Ça sabote, ça détruit du matériel, tout ce que tu veux.

Je ne comprenais pas grand chose à toutes ces histoires de guerre et de saboteurs, mais j'avais saisi l'essentiel : c'était la chance d'avoir un poste pas trop mal payé loin de ce caillou. Bien sûr la décision ne fut pas aisée... Tout laisser derrière nous, y compris la ferme familiale me fendait le cœur. Mais la réalité des choses eu bien vite fait d'effacer mes dernière réticences : cette ferme nous épuisait, et nous ruinait plus qu'autre chose...

Cela nous permettrait à Anya et moi de ne plus être dépendants de la ferme pour subvenir à nos besoins, tout en nous autorisant enfin à consacrer nos vies à quelque chose qui nous intéressait vraiment. Ma décision était prise : il ne me restait qu'à convaincre ma soeur :

- Revendre la ferme, mais tu es fou Rayn ?! C'est tout ce qui nous reste de papa et maman...

- Oui oui je sais Anya... Mais regarde les choses en face. On arrive à rien à deux et on s'épuise à faire tenir tout ça en sachant très bien que tout s'écroulera d'un jour à l'autre. On est en retard sur les récoltes, on peine à garder en bonne santé le bétail qui nous reste...

La réponse tarda à venir... Et connaissant l'habituelle répartie d'Anya c'était signe que la situation était vraiment désespérée.  

- Et c'est ça ta solution ? Partir, et tout quitter ?

- Et on fait quoi sinon ? On attend de voir la ferme tomber en ruine et d'être à la rue ? L'Empire c'est notre chance de survivre : j'intègre les rangs des pilotes, je partage ma solde et on vivra... Pas beaucoup mieux qu'aujourd'hui mais ce sera toujours ça.

- Mais c'est de la folie Rayn ! Piloter un TIE ce n'est pas piloter un T-16 : ils ne prennent que les meilleurs parce que leurs foutus engins sont de véritables cercueils volants : des pilotes deux fois plus chevronnés que toi y passent tous les jours !

- Tu me trouves si mauvais que ça ? Vraiment ?

S'entendre dire ce genre de chose c'était vexant... Je ne me considérais pas comme un pilote émérite mais tout de même.

- Tu n'es pas mauvais Rayn... Je suis sûr que tu pourrais même devenir un très bon pilote. J'ai juste peur que tu n'en ai pas le temps et je ne veux pas te perdre comme on a perdu papa et maman !

- Je sais... Je sais tout ça. Mais si je n'y passe pas chez les impériaux, ce sera demain aux commandes d'une machine ou du T-16... Je suis fatigué Anya. De plus en plus. Je finirai pas faire une erreur, et ça ne pardonnera pas...

C'est à peu près ici que la joute verbale pris fin. Ma sœur avait beau être un petit génie, toutes ces questions la dépassait. Pour se tirer de notre panade il fallait prendre des risques et elle le savait bien...

Dès le lendemain, j'étais inscrit sur le registre impérial... Et le surlendemain j'étais dans le cockpit d'un appareil d'entraînement. Les gradés étaient très exigeants et intégrer la marine n'était réservé qu'aux meilleurs. Autant dire que je n'étais pas à l'aise dans mes bottes dans le bureau de l'officier je jour où je fus convié aux résultats.

- Alors Aldmar, voyons ça...

Je dus réellement m'empêcher de déglutir. Si j'avais foiré l'examen, j'étais bon pour l'infanterie. Et d'après ce que m'en avait dit les copains, la chance de survie d'un Stormtrooper au front était encore plus minable que celle d'un pilote...

- C'est... Suffisant. Vous passez tout juste les tests. Si vous voulez devenir pilote il va falloir vous accrocher jeune homme. Mais au moins vous avez vos chances : les portes de l'académie vous sont ouvertes.

Ma foi ce n'était pas exactement ce que j'espérais... Mais j'avais réussis. Anya et moi allions enfin quitter la bordure extérieure pour les mondes du noyaux. J'irai sur Carrida à l'académie, et elle sur Coruscant pour étudier et travailler. Se loger là-bas serait cher, aussi lui verserais-je une partie de ma solde.

Les choses étaient entendues et notre navette était prête à partir. Nous ferions une partie du trajet ensemble... Ensuite je serais seul.

Chapitre 3 : L'Académie

Carrida avait bien méritée sa réputation... L'entraînement était impitoyable et seuls les meilleurs pouvaient rester. Je passais la moitié de ma vie dans un simulateur, l'autre à étudier des bouquins sur le pilotage. Autant dire que tout ça laissait peu de place au sommeil.

Ce train de vie me fit comprendre que l'Empire ne cherchait pas seulement à sélectionner des gens talentueux, mais aussi des soldats endurants. Et sur ce point là, je me défendais bien mieux que la plupart des petits bourgeois coruscantis.

Je devais en revanche me démener pour me maintenir au niveau : je parvenais à peine à avoir des résultats suffisants pour ne pas être expulsé. Les autres étaient bons : très bons mêmes.

L'examen final approchait et je redoublais d'ardeur au travail pour réussir à le valider. Si tout se passait comme prévu je deviendrait enfin pilote... Je m'étais entraîné comme un acharné mais ce soir je n'arrivais plus à me concentrer. De toute façon je ne pouvais pas faire mieux... J'allumais mon terminal et lançait une conversation en holo avec une personne qui m'était chère.

- Rayn, ça faisait longtemps ! Qu'est ce que tu deviens ?!

- C'est demain Anya...L'examen. J'ai les pétoches de ma vie. Si je me loupes...

- Si tu te loupes quoi ? Je me débrouillerai Rayn, comme je le fais maintenant. Tu portes tout sur tes épaules depuis la mort des parents : lâche un peu la pression. Si tu n'es pas pilote de TIE ils te feront faire autre chose : ce sera sûrement moins prestigieux mais au moins tu pourras vivre. Tu te bats pour toi et pour rien d'autre Rayn.

Au fond, elle avait raison. Et puis si je commençais à me ronger les sangs de toute façon ce serait une catastrophe... Même si après ça je devais passer la serpillière sur un destroyer pour le restant de mes jours ça ne pouvait pas être pire que la ferme.

J'avais retenu les sages paroles de ma sœur mais elle ne m'aidèrent guère à trouver le sommeil pour autant. D'un autre côté, il y avait de toute façon très peu de chances que j'y parvienne ce soir...

Chapitre 4 : Test final

Les choses étaient simples. Huit cadets affrontaient huit autres cadets en simulateur. Victoire ou défaite importait finalement assez peu : ce n'était qu'un petit plus... Ce qui serait observé serait nos performances en vol, le nombre d'ennemi abattus, notre versatilité et globalement notre jugement.

J'étais désigné pour cet exercice sous l'indicatif DELTA et j'obéirais aux ordres du major de la promo qui avait été désigné comme leader. Cela refléterait très certainement la réalité de toute façon... Dans l'éventualité bien sûr ou je finissais aux commandes d'un TIE et pas d'un cargo de transport de ravitaillement.

Les consignes de bases, entrée dans le simulateur et on était parti... Ce n'était pas trop dur de se mettre dans le bain étant donné que tout était fait pour sembler aussi vrai que nature. Notre leader donna ses ordres tandis que chacun faisait une dernière prière...

- Oméga à équipe B, mettez vous en formation, paré à attaquer l'ennemi.

Des ordres simples : chacun savait ce qu'il avait à faire... Pour le moment. Très certainement que les choses allaient se gâter d'ici quelques minutes lorsque le deuxième groupe allait nous tomber dessus.

- Contact à 9 heures, contact à 9 heures, ils nous prennent à revers ! Manœuvres d'évasion !

Ça commençait bien tiens... Le leader de l'équipe A s'était montré un poil plus malin et c'était déjà la débâcle. On connaissait tous la règle : un coup au but et on était mort. Même conditions qu'en combat réel. S'évader ne suffisait pas, il aurait fallu reprendre l'offensive rapidement plutôt que de se contenter de manœuvres évasives.

Si j'avais pu, j'aurais ordonné des manœuvres d'attaque, mais il était mal vu de désobéir aux ordres... Par contre rien ne m'empêchait d'en descendre un au passage. Le premier qui passait devant mon viseur, je le vaporisais.

Par chance un pilote ennemi un peu trop téméraire tenta une manœuvre audacieuse, persuadé que nous ne tenterions pas de nous défendre : tant pis pour lui. Alors que je faisais volte face, j'arrosais en décrivant une trajectoire parabolique, le descendant lui ainsi que son petit copain. Deux pour le prix d'un : ce n'était pas prévu mais ça tombait bien. Mon coup d'éclat fut par chance suffisant pour faire reprendre un peu de consistance à notre lavette de leader.

- Très bien équipe B, Delta a éliminé deux des ailiers droits ce qui nous laisse maintenant une fenêtre d'attaque : concentrez les tirs sur le flanc et descendez le groupe de tête.

C'était une bonne idée sur le papier, mais plus complexe à appliquer en pratique. Le leader d'en face était un as : pas le genre à se démonter à la première difficulté. Même avec deux appareils de perdus, la riposte fut violente et la brèche que nous avions percée fut très bientôt comblée. Nous nous retrouvions de nouveau en train de nous faire pourchasser.

- Gamma, j'en ai deux sur moi,  j'aurais besoin d'un coup de main.

Pas le choix, sans l'intervention d'un de mes coéquipiers j'étais fichu. Heureusement Gamma avait été réactif, et le problème fut réglé en quelques secondes... Qui plus est, cette manœuvre lui ferait sûrement gagner des points : chacun y trouvait son compte.

- Gamma regagnez votre poste et vite, on a besoin de vous ici.

Quel pisse-froid ce leader... Qu'est ce qu'il faisait du boulot d'équipe cet abruti ?! Dans un escadron il fallait se serrer un minimum les coudes bon-sang ! Sa formation de combat il pouvait se la mettre où je pense si la moitié de ses gars étaient vaporisés.

- On va les prendre en tenaille. Gamma et Bêta évadez vous sur les côtés et attaquez les flancs ennemis.

C'était classique à en crever... Ce mec était peut-être un génie de la stratégie mais là il était en panne d'inspiration. Le stress sûrement. En tout cas, une chose était sûre, il pouvait s'asseoir sur un bon grade : ce serait sûrement la première et la dernière fois qu'il commanderait une escadrille.

Bien entendu, ses tactiques étant minables, notre tentative de contre-attaque fut toute aussi ridicule. Gamma et Bêta furent détruit en un clin d’œil. Nous avions déjà perdu une bonne partie de notre effectif... Et ça n'allait pas en s'arrangeant.

Notre groupe de combat était en roue libre... Cet examen prenait la forme d'un véritable fiasco. Le reste de l'escadrille de combat faisait son travail du mieux qu'elle pouvait, mais sans leadership à la hauteur le combat était perdu d'avance.

Epsilon et Zêta avaient été détruit, réduisant notre groupe à peau de chagrin. Mon tour allait arriver mais il était hors de question que je me rende sans combattre. Fichu pour fichu, je quittais mon groupe de combat pour prendre d'assaut le groupe ennemi, j'arrosai au hasard sans même me soucier de viser... Je n'avais fait qu'une victime avant d'être détruit, mais c'était la plus importante : le chef ennemi.

Cela ne donna pas la victoire à mon groupe, mais la défaite fut moins humiliante que prévu. Le verdict tomberait d'ici quelques minutes... Et encore une fois je n'en mènerai pas large.

Alignés et en uniforme, nous étions prêt à recevoir le résultat de notre examen. Si c'était réussis, nous recevrions notre grade et notre affectation. Sinon...

- Jayce Venker. Recalé.

Tiens donc, notre fameux leader... J'aurais cru qu'on le laisserait au moins piloter un cargo, mais visiblement c'était la serpillière qui l'attendait. Et fort heureusement dans un sens : un pilote qui ne supportait pas le stress d'un examen n'avait pas sa place aux commandes d'un TIE. Ou de n'importe quel autre appareil d'ailleurs.

- Rayn Aldmar. Accepté. Affecté comme Sous-lieutenant sur le destroyer Supernova.

Si j'avais pu crier de joie je l'aurais probablement fait. Mais la discipline impériale m'obligeait à garder le silence et à me mettre au garde à vous. De toute façon, les effusions ne feraient pas une grande différence : désormais j'étais pilote et rien ne pourrait venir changer ça.

Chapitre 5 : Pilote

Je m'étais plaint toute ma vie de la monotonie de la vie de fermier... Aujourd'hui je me plaignais presque d'être toujours sur la brèche. La profession de pilote impérial n'était pas de tout repos : patrouilles, attaques de rebelles... J'avais piloté tout un tas d'appareils différent, du TIE classique au bombardier en passant pas le Défenseur. Au début, j'avais l'impression que cela durerait comme ça toute ma vie.

Pourtant je m'étais trompé... La destruction de l'Etoile noire nous avait déjà mis un coup dur. Même si nous conservions toujours l'avantage, je sentais la hiérarchie paniquer. On nous demandait de faire plus et de faire mieux, aussi bien dans l'armée que dans la marine. Mais le problème ne venait pas des hommes de troupe et tout le monde le savait : les gradés avaient sous-estimés les rebelles et tout le monde en payait les peaux-cassés.

Les Rebelles restaient insaisissables et notre meilleur plan pour en finir définitivement avec eux n'avaient aboutit qu'à une nouvelle défaite... La pire de toutes. L'Empereur croyait avoir tendu un piège mortel à leur flotte mais son excès de confiance le mena à la mort.

Je le savais parce que j'y étais ce jour là. Mes années d'expériences m'avaient permis de me retrouver aux commandes d'un TIE interceptor... Un grand soulagement pour Anya qui était ravie de me voir enfin piloter un appareil doté de boucliers déflecteurs.

Tout s'était bien passé, jusqu'à l'explosion de notre nouvelle station de combat... À ce moment là, je compris que le combat était fini. Avec ce qui restait de mon escadron nous eûmes tout juste le temps de passer en hyperespace et de regagner la base de Carrida.

Les Rebelles croyaient avoir gagnés définitivement : ils se trompaient. L'Empire ne se résumait pas à un seul homme et une bataille gagnée ne signifiait pas la fin de la guerre. Un jour, un nouveau leader émergerait pour nous mener à la victoire... Et cet homme, je le suivrai coûte que coûte.

Derrière l'écran
Qu'on en sache un peu plus
+ Votre pseudo sur le net :
+ DC de Luke Skywalker
+ Crédits des images que vous utilisez :
+ Célébrité utilisée pour l'avatar : Henry Cavill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle Katarn

avatar

Masculin
Planète d'Origine : Sulon ( Lune agricole du système Sullust )
Situation Familiale : Célibataire
Métier/occupation : Maître du nouvel Ordre Jedi, ancien agent d'élite de la Rébellion
Messages : 42
Date d'inscription : 19/10/2018

MessageSujet: Re: Rayn Aldmar   Jeu 6 Déc - 16:50

C'est tout bon. Tu es validay, jeune saucisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rayn Aldmar
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Legends RPG :: Accueil :: Fiches de personnage :: Fiches Validées-
Sauter vers: